Au cœur du HBC : n°1 : Baby love

Un club familial et convivial où le débutant et le haut-niveau régional se côtoient dans une structure adaptée et réglementée.

Au cœur du HBC : n°1 : Baby love

« Baby love »

Pour ce premier numéro de « Au cœur du HBC », partons à la rencontre de Stéphane Gestin, entraîneur de la section baby hand en binôme avec Julien Doupeux.

  • Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
    • Donc moi c’est Stéphane, avec mes 37 ans déjà au compteur, mais l’heure de la retraite sportive est encore loin d’avoir sonnée, à l’image des « papys » toujours fringants du HBC ! Je bosse chez Bib mais bon c’est pas le plus important. Sinon je consacre aussi du temps à la Croix Rouge où je suis secouriste bénévole. J’aime bien aussi faire de la pâtisserie (mais ce sont surtout les enfants du samedi qui en profitent…).
  • Et en ce qui concerne le handball ?
    • J’ai commencé à Chamalières début 2012, je n’en avais jamais fait auparavant mais j’aime le sport en général et j’ai un peu touché à tout.
  • Pourquoi avoir choisi le hand en particulier ?
    • En fait c’était un challenge personnel que je m’étais fixé. Je cherchais un sport qui pouvait me permettre de surpasser ma nature. Je n’ai pas vraiment un physique de rugbyman et j’ai commencé le hand afin de me faire violence.
  • Et maintenant quels sont tes objectifs personnels et/ou collectifs ?
    • Cette année je me consacre essentiellement au baby hand, tout en m’entraînant le mardi avec l’équipe séniors. Je me suis rendu compte que je voulais plutôt faire du sport pour le côté loisir, je n’ai pas vraiment l’âme d’un compétiteur et le fait de ne pas apporter suffisamment à l’équipe me frustrait, même si l’ambiance au sein de l’équipe est géniale. Donc je me consacre à la formation de nos futurs champions.
    • Mon but est donc double : prendre du plaisir à l’entrainement en mode plutôt loisir et bien sûr former les jeunes pousses au handball. Avec Julien nous leur apprenons que l’équipe passe avant l’individu, c’est une notion importante, et bien évidemment nous leur apprenons les règles du hand ainsi que les gestes, les techniques et la motricité, tout en créant une ambiance conviviale. De plus cette année nous allons faire des tournois donc les joueurs vont pouvoir se confronter à d’autres équipes.
  • Est-ce difficile de former ces jeunes ?
    • Ils sont plein d’énergie ! A cet âge ils courent partout et les canaliser demande beaucoup de concentration (nous ne sommes pas de trop à deux !). Mais c’est une satisfaction de voir 4-5 joueurs qui sont revenus cette année, sans compter ceux qui sont passés dans la catégorie supérieure. Cela montre que ça leur plaît et nous encourage à continuer.
  • Qu’est-ce que tu apprécies au HBC ?
    • Des crédits nous ont été accordés afin d’avoir plus de matériel pour les joueurs, on a eu notamment des ballons tout neuf ! Et je noterai aussi l’ambiance de l’équipe SM3 avec laquelle je m’entraîne.
  • Quelle est ton meilleur souvenir au HBC ?
    • C’était lorsque l’on a ouvert la section baby hand en 2016. Déjà cela comblait le manque dans nos catégories et surtout cela m’a permis de me rendre utile pour le club. Même si je jouais en sénior, je n’apportais pas autant que je peux apporter au club en encadrant les jeunes.
  • Quelle est ta plus grande déception handballistique ?
    • Je dirai plutôt une frustration : l’année dernière nous avions créé une équipe -18 filles, cependant nous avons dû arrêter cette équipe en raison du nombre trop faible de joueuses. J’aurai aimé continuer, mais personne n’est vraiment responsable. Peut-être que l’année prochaine cette équipe reviendra…

 

  • Parlons un peu de tes goûts, quel est ton club préféré ?
    • Je dirais… l’équipe de France de handball. Elle n’est pas aussi médiatisée que celle du foot ou du rugby mais elle est restée au sommet depuis tant d’années. C’est souvent le plus dur que de garder ce même niveau au fil des années et des générations.
  • Si tu étais un sportif célèbre ?
    • Roger Federer. C’est un sportif modeste, respectueux de son adversaire et qui a un mental à toute épreuve car malgré ses blessures et son âge avancé (pour un sportif de haut niveau), il a su continuer à rester au top.
  • Si tu étais un personnage historique ?
    • Globalement je pense aux hommes et femmes de la Résistance. Je ne viserai pas une personne en particulier mais ils faut quand même faire preuve de courage et de vaillance pour faire ce qu’ils ont fait.
  • Si demain tu gagnes au Loto, tu fais quoi ?
    • Je voyage, j’aime beaucoup voyager. Après je ne suis pas quelqu’un de compliqué, je mènerai une vie simple en aidant une association ou un club sûrement.
  • Si tu allais sur une île déserte, que prendrais-tu en premier ? (hors équipement de survie)
    • Une radio, pour couper la solitude. Oui une radio c’est pas mal.
  • Quelle est ton chanteur préféré ?
    • Jean-Jacques Goldman. J’aime beaucoup cet artiste, je l’ai vu en concert étant jeune et j’ai accroché direct. D’ailleurs c’est lui qui m’a fait commencer la guitare.
  • Les chansons dont tu as honte ?
    • Celles de Patrick Sébastien, elles mettent toujours l’ambiance (rires).

 

  • Quelle est ta plus grande qualité ?
    • La générosité. Si j’apprécie la personne, je ne compte pas.
  • Si tu pouvais changer quelque chose chez toi ?
    • Je n’ai pas assez confiance en moi, j’aimerai avoir plus d’assurance.
  • Dis moi entre nous, tu préfèrerais avoir le physique de Karabatic mais avec la tête de Sid (de l’âge de glace)… ou le talent et la voix de Kendji mais avec le physique de Passe-Partout ?
    • Hum choix difficile… Je dirais le physique de Karabatic avec la tête de Sid (rires), on vit dans une époque où le physique joue beaucoup (et pour le hand ça pourrait aider !).

 

  • Un mot pour la fin ?
    • A l’intersaison je me suis posé pas mal de questions, sur mon travail, sur ma vie sportive… Je ne savais pas vraiment ce que je devais faire. Mais j’ai pu compter sur le soutien de Julien et des joueurs de l’équipe 3 qui ont su me remotiver pour cette saison, donc je les en remercie.

C’était un plaisir d’échanger avec toi, je te remercie d’avoir participé pour ce premier numéro de Au cœur du HBC !

J’espère que la saison se passera au mieux pour Stéphane et Julien ! Si vous souhaitez les contacter pour une inscription ou toute autre chose, les entraînements se déroulent au gymnase Chatrousse de Chamalières, le samedi de 10h à midi.

A très bientôt !